← revenir aux histoires
Partager
Lien copié
Entrepreunariat | 08 Juin 2022

SINGA ouvre désormais ses portes à Bordeaux !

Actuellement à Grenoble, Lille, Lyon, Nantes, Paris, Strasbourg, Marseille, Saint-Etienne, Toulouse, et Valence, SINGA ouvre désormais ses portes à Bordeaux avec des activités de création de lien entre locaux et nouveaux arrivants. SINGA Bordeaux commence également déjà à agir en faveur de l’inclusion professionnelle des nouveaux arrivants. Rencontre avec Ksenia Skorik, co-fondatrice de SINGA Bordeaux qui revient sur sa création et les ambitions pour demain !

Qui es-tu ?

Née à Moscou dans une famille russe francophile, j’y ai vécu jusqu’à mes 18 ans.

J’ai ensuite eu la chance de pouvoir partir vivre à Paris pour y poursuivre mes études supérieures, au cours desquelles j’ai acquis mon expertise en brand management et en publicité, en France et à l’international. Je les ai terminées à Bordeaux où je suis venue m’installer avec mon conjoint ; originaire de la région.

En 5 ans, j’ai évolué aussi bien dans le secteur privé : banque et assurance, e-commerce et nouvelles technologies, qu’au sein d’ONG : Musique Pour Tous, Amnesty International, et SINGA. C’est à cette période que j’ai découvert mon besoin de m’engager dans la voie de l’économie sociale et solidaire. Après une première expérience professionnelle suite à la fin de mes études, j’ai décidé de me lancer dans l’aventure SINGA, et aujourd’hui je suis là !

Sinon, je suis passionnée de théâtre, de communication et de la question des identités culturelles, et fan de Ai Weiwei pour son engagement par l’art, notamment en faveur de la cause des exilés ! 

Que fais-tu chez SINGA  ?

J’ai cofondé avec Brigitte Xuereb et Iyad Kallas l’association SINGA Bordeaux, dont je suis présidente.

Mon rôle est de définir le positionnement de la structure au sein de l’écosystème bordelais en lien avec les acteurs locaux, et la stratégie de développement, en mettant en place des processus de gestion et de management de projet, afin de structurer et pérenniser l’activité.

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre SINGA ?

Suite à la naissance de mon fils, j’ai eu envie de me lancer dans un projet qui avait un vrai sens pour moi et pour l’avenir du vivre-ensemble. 

En fait, c’est en 2015 que j’ai rejoint l’équipe de SINGA France pour la première fois, en tant que chargée d’animation et de communication dans le cadre de mes études supérieures à Paris. J’ai alors pu constater l’importance de l’action de l’association, fondée sur un modèle inclusif qui favorise la création d’impact durable. Ce que j’ai le plus apprécié lors de cette expérience, c’est que nous apprenions constamment et que chaque rencontre était unique. J’ai rencontré des gens formidables qui m’ont marqué pour la vie.

Quand je suis partie, je savais que mon histoire avec SINGA n’était pas terminée. Me voilà donc  de retour, aujourd’hui entrepreneure depuis 8 mois, réalisant mon rêve d’apporter ma contribution à l’esprit SINGA.

Nous avons officiellement créé la structure en février 2022, elle est déjà soutenue par une communauté de près de 60 personnes de toutes origines. Et ce n’est que le début !

Peux-tu nous expliquer vos activités de création de lien entre les personnes locales et les nouveaux arrivants à Bordeaux ?

Depuis février, SINGA Bordeaux fédère et co-anime une communauté interculturelle et solidaire. On offre un espace d’apprentissage mutuel et de mise en réseau pour tous ses membres. Notre objectif est de multiplier les rencontres entre nouveaux arrivants et locaux autour de projets sociaux, culturels et sportifs.

Nous mettons également en place des actions de sensibilisation et d’engagement de l’écosystème bordelais et des citoyens à la question de l’asile, afin de changer le regard sur la migration et créer du lien social. Cela passe notamment par la R&D afin de contribuer à une meilleure connaissance des enjeux et des attentes des personnes issues de la migration sur le territoire.

Vous commencez également à agir en faveur de l’inclusion professionnelle des nouveaux arrivants, peux-tu nous en dire plus ?

Nous venons de terminer un premier programme de « pré-incubation » de 2 mois : des ateliers créatifs et techniques de soutien à la création d’entreprise ou d’association, pour découvrir l’entrepreneuriat et valider son idée de projet. La prochaine étape : développer un parcours d’incubation de 6 mois à l’automne 2022 : pour booster le projet et agrandir son réseau professionnel !  

Nos parcours s’adressent aux nouveaux arrivants (demandeurs d’asile, personnes réfugiées ou immigrées) ou locaux porteurs d’un projet à dimension inclusive, interculturelle ou lié à la migration.

À travers une approche centrée sur les besoins de notre public, nous offrons un parcours agile qui s’adapte au besoin de chacun. À la fois collectif et individuel, notre accompagnement s’appuie sur des méthodes de travail et de transmission innovantes, en plusieurs langues et en lien avec les acteurs du territoire.

Nous œuvrons pour créer et développer un réseau de partenaires dans les domaines de l’innovation sociale, numérique et culturelle. Nous travaillons par exemple actuellement avec l’association Adie (spécialisée dans le micro-crédit) ou encore Konexio (qui œuvre pour un accès au numérique pour tous), ainsi que des acteurs d’insertion et des coachs professionnels.

Peux-tu nous parler du dispositif de retour à l’emploi que vous êtes en train d’expérimenter ?

Avec 4700 entreprises et 22 400 emplois, Bordeaux Métropole est l’une des premières régions de France avec une telle croissance en termes d’opportunités professionnelles notamment dans le numérique. Le territoire fait également face à des enjeux majeurs en termes d’insertion professionnelle et de mixité sociale.

C’est pourquoi nous avons décidé d’expérimenter le développement d’un dispositif d’ingénierie de projets, pour favoriser l’émergence d’innovations numériques et à impact positif, au service de la transition sociale et environnementale du territoire.

L’objectif premier est d’offrir l’opportunité à un public éloigné de l’emploi de s’intégrer professionnellement, comme un tremplin vers l’emploi. Nous développons ce projet en partenariat avec Konexio et la coopérative noesya. 

Quelles sont les ambitions de SINGA Bordeaux pour les années à venir ?

Nous avons pour ambition de créer un tiers-lieu à double dimension interculturelle et technologique. 

Un lieu marqué par le passage et les influences de ces personnes venues d’ici et d’ailleurs. De leurs idées, de leurs projets… Un lieu d’échange, de création et de collaboration dans des disciplines variées, où on se sentirait bien, tout naturellement, comme “à la maison” ! 

Quelles prochaines étapes pour SINGA Bordeaux ?

 À court terme, notre objectif est de recruter un volontaire en service civique qui viendra renforcer nos équipes en prenant en charge l’animation et la coordination de notre communauté locale.

En parallèle, nous organisons une journée d’inauguration de SINGA Bordeaux  le 2 juillet au Chapitô de Bègles et recherchons des bénévoles pour organiser cette journée unique avec nous ! Si vous souhaitez nous aider, vous pouvez nous contacter par mail à cette adresse : contact.bordeaux@singa.fr

À moyen terme, nous souhaitons lancer notre programme d’incubation à l’automne 2022.  Pour cela, nous sommes actuellement en train de chercher un lieu dans lequel nous installer, et des partenaires financiers pour soutenir notre projet. 

Par ailleurs, si vous avez un projet en lien avec la migration et si notre programme vous intéresse  vous pouvez venir nous rencontrer à l’occasion de notre prochaine réunion d’information qui aura lieu le 14 juin à Darwin : inscription gratuite ici

SINGA Bordeaux
Bordeaux

SINGA Bordeaux déploie des dispositifs d'ingénierie de projets favorisant les innovations sociales, technologiques et entrepreneuriales, grâce aux collaborations entre nouveaux arrivants et locaux. Elle fédère et co-anime une communauté interculturelle et solidaire qui crée, s'entraide, fait la fête, partage.