Appels à candidatures ouverts pour les incubateurs de Paris, Lille et Lyon !

← revenir aux histoires
Partager
Lien copié
Culture | 06 Jui. 2022

Portrait : rencontre avec Ismael Hussaini, de son arrivée à Marseille à son engagement chez SINGA

Né en Afghanistan et arrivé en France en 2019, Ismael vit à Marseille depuis 3 ans. Après avoir découvert et fait l’expérience de SINGA à travers de nombreuses activités, il a fait le choix de s’engager bénévolement au sein de l’association pour rencontrer et épauler, comme lui, des nouveaux arrivants sur le territoire. Aujourd’hui véritable porte-parole et représentant de SINGA, découvrez son témoignage. 

Est-ce que tu pourrais te présenter ? 

Je m’appelle Hussaini Ismael, je suis né en Afghanistan et j’ai vécu 3-4 ans à Téhéran en Iran, puis je suis arrivé en France début 2019. Ça fait 3 ans que j’habite à Marseille et je suis actuellement en terminale baccalauréat professionnel en option système numérique. Après le lycée j’aimerais continuer mes études à l’université si je peux, sinon en BTS ou bachelor dans le domaine de l’informatique. 

Comment as-tu connu SINGA ?

Depuis les vacances d’été je connais SINGA. Pendant l’été je cherchais un travail étudiant ou un job d’été mais je n’ai pas trouvé, donc j’ai réfléchi à ce que je pourrais faire. Un jour je suis venu à la Cité des associations et j’ai pris des informations sur des associations et ce que je pourrais faire et j’ai connu SINGA. Je suis venu un jour, ça a commencé comme ça.

Qu’est-ce que cela t’a apporté depuis cet été 2021 ? 

Quand je suis arrivé à Marseille, on peut dire que je ne connaissais pas beaucoup de gens, que des gens que j’ai croisés dans des associations ou quoi que ce soit. J’étais un peu renfermé on peut dire. J’ai trouvé que grâce à SINGA je connaîtrais aussi des gens qui habitent ici ou qui sont nés ici, et en plus socialement ça pourrait m’aider à sortir, voir des amis, à connaître d’autres personnes. 

Moi quand je suis arrivé en France je ne savais pas parler français, je ne connaissais personne. J’ai préféré comme activité les permanences de SINGA pour les gens qui ne savent pas parler français et qui ont besoin de créer du lien, ça peut aider pour apprendre le français. Aussi pendant les activités proposées par SINGA, le regroupement des français d’origine et d’autres personnes qui viennent d’arriver permet de se parler, de se connaître mieux et de familiariser deux groupes de différentes origines et différents socialement. Je pense que c’est très important comme association SINGA pour aider les personnes qui viennent d’arriver, qui ne connaissent rien, qui ne savent pas parler français. Ils sont enfermés socialement et ne connaissent pas du tout la société d’accueil, la culture, la religion, partout ils sont un peu perdus, donc d’une vision personnelle je trouve que l’association est très importante, qu’elle peut aider et accompagner dans ces moments.  

Aujourd’hui, en plus de participer aux activités SINGA, tu es devenu un véritable ambassadeur de l’association sur le territoire par ton engagement en tant que porte-parole de l’association, et médiateur auprès des personnes que tu y rencontres. Qu’est-ce que cela signifie pour toi ?

 Pour moi être “ambassadeur SINGA” c’est aider des gens comme moi quand je suis venu au début en France, des gens qui ne connaissent rien à la France, qui ne connaissent personne, peut-être que je peux aider de l’autre côté des gens qui viennent d’arriver et aussi communiquer avec les autres. Représenter SINGA, c’est pouvoir expliquer et présenter l’association à la société. En effet, c’est important d’être très actif pour faciliter la communication, la familiarisation entre la société d’accueil et les immigrants.

SINGA Marseille
Marseille

SINGA Marseille déploie un accompagnement innovant pour les entrepreneur.e.s issus de la migration, et est une communauté de personnes locales et nouvelles arrivantes qui se rencontrent à travers des événements conviviaux, pour changer de regard sur les migrations.