Appels à candidatures ouverts pour les incubateurs de Paris, Lille et Lyon !

← revenir aux histoires
Partager
Lien copié
Retour sur | 22 Jan. 2024

À la préférence nationale, nous répondons : Résistance nationale !

Les équipes SINGA se sont mobilisées partout en France hier, dimanche 21 janvier 2024. Nous étions des dizaines de milliers à marcher contre la loi immigration, contre les valeurs de la France piétinées. Retours en images.

Point de bascule des principes républicains

La loi adoptée en décembre dernier constitue un point de bascule des principes républicains. Tout d’abord, elle ne répond pas aux causes de l’exil forcé d’hommes, de femmes, d’enfants fuyant les guerres ou le réchauffement climatique, ni aux défis de l’accueil dans la dignité, ni au défi de la définition d’une politique digne et humaine d’intégration.

De plus, été rédigée sous la dictée des marchands de haine qui rêvent d’imposer à la France leur projet de « préférence nationale ». Elle torpille les piliers porteurs de notre pacte républicain, hérité du Conseil national de la Résistance. Elle s’attaque ainsi au droit du sol autant qu’aux droits fondamentaux proclamés par la Constitution : au travail, à l’éducation, au logement, à la santé… En conséquence, tous, que nous soyons Français ou étrangers, nous retrouvons menacés par cette loi.

Dans un monde globalisé et interconnecté, la migration demeure une réalité structurelle incontournable. Au lieu de faire face à cette réalité, la France préfère fermer les yeux, renforcer la peur de l’autre et accroître la précarité de milliers de personnes sur son territoire.

La marche du 21 janvier 2024

Depuis plus d’un an, SINGA et les associations dédiées à l’inclusion des personnes exilées et immigrées dénoncent le contenu de ce texte et l’instrumentalisation politique dont il fait l’objet.

Le 21 janvier 2024, SINGA et des centaines d’organisations et personnalités d’horizons divers (du monde économique, syndical, artistique, associatif, politique…) ont appelé à manifester.

Nous étions des dizaines de milliers dans les rues, partout à France : de Paris à Marseille en passant par Lyon, Bordeaux, Lille et plus de 150 autres villes.

À Paris, le cortège, rassemblant plus de 25 000 participants, a pris son départ à 14h30 depuis la place du Trocadéro jusqu’aux Invalides. Aux côtés de SINGA, les associations et personnalités en carré de tête comprenait la CGT, la CIMADE, le CCFD, France Terre Asile, SOS Racisme, Manon Aubry (LFI), Marine Tondelier (EELV), Olivier Faure (PS) et Fabien Roussel (PCF), et plus de 200 autres…

Le combat continu. Le 25 janvier, le Conseil constitutionnel rendra son avis sur la conformité constitutionnelle de cette loi.

À la préférence nationale, nous répondons : Résistance Nationale !

Nous sommes la France avec un grand F, celui de la Fraternité.
Nous sommes d’ici ou d’ailleurs.
Nous avons mille identités mais défendons tous l’Égalité.
Nous refusons de voir les valeurs de la France piétinées.

A la Préférence nationale, nous répondons : Résistance Nationale.
Celle qui s’oppose à une France uniforme et injuste,
Celle qui refuse de plier face à ceux qui divisent,
Parce qu’elle sait que la France est plus forte quand elle est plurielle.

Nous sommes la Résistance Nationale,
Celle qui, main dans la main, se bat aujourd’hui pour construire le commun.