← back to stories
Share
Copied link
Retour sur | 20 Jun 2022

SINGA et UTOPIES créent une charte en faveur de l’inclusion professionelle des nouveaux arrivants

Juin 2021. Nous publiions une note de position commune avec le cabinet de conseil UTOPIES : « TALENTS SANS FRONTIERES » pour explorer les questions liées à l’économie de la migration et inviter à changer de regard sur les migrations. 20 juin 2022. À l’occasion de cette date symbolique qu’est la Journée Mondiale des Réfugiés, nous nous associons à nouveau à UTOPIES. Cette fois-ci, place à l’action !

Nous sommes heureux.ses de vous annoncer la création d’une charte pour faire évoluer les pratiques en faveur de l’inclusion des personnes réfugiées et exilées en entreprise. À date plus de 40 grands groupes, TPE, PME et startups se sont engagés :

  • Grands groupes : Chloé, BVA, EGIS, Generali, Accor, Adecco, Domofrance, Pierre & Vacances Center Parcs, La Voix du Nord, L’Oréal…
  • TPE/PME : Le Slip Français, Big Mamma, Guermonprez, Cojean, ADS/Les Arcs…
  • Réseaux : C3D, Comité 21, B Lab, ESS France, ENVIE, FACE, Réseau Alliances, SOS…
  • Startups : Les Petits Culottés, Les Cuistots Migrateurs…

Pour accéder à la charte dans son intégralité, cliquez ici.

Une charte pour faire évoluer les pratiques en faveur de l’inclusion des personnes réfugiées et exilées en entreprise

Les signataires s’engagent à agir concrètement en faveur de l’inclusion des personnes refugiées et exilées (c’est-à-dire les nouveaux arrivants en droit de travailler), sur tout ou partie des différents volets suivants :

  • Faire évoluer les représentations et développer une culture positive de l’interculturalité (inscrire la démarche d’égalité des chances et d’interculturalité dans les politiques diversité/inclusion et RSE, former les collaborateurs et sensibiliser les acteurs externes, communiquer sur l’engagement par le partage des résultats, etc).
  • Accompagner les personnes réfugiées et exilées vers une meilleure employabilité (mise en place de dispositifs d’accompagnement spécifiques en interne et/ou partenariat avec des acteurs spécialisés)
  • Garantir la bonne intégration des personnes recrutées ou déjà présentes dans les effectifs (sensibilisation, formation, accompagnement des managers et collaborateurs)
  • Agir au-delà de leurs entreprises, quand cela est possible (via sa chaîne d’approvisionnement, ses investissements, etc.)
  • Évaluer leur performance et organiser une revue annuelle des indicateurs, facteurs de succès et défis avec la Direction Générale.

« Ce qui change avec cette charte est le regard que portent les entreprises sur “l’employabilité”. Les entreprises ne voient plus les nouveaux arrivants comme des personnes qu’il est indispensable de former pour qu’elles puissent intégrer leurs équipes : elles conçoivent désormais qu’elles doivent elles-mêmes changer leur organisation, être plus inclusives et s’ouvrir à l’interculturalité. C’est un changement clé.» Benoît Hamon, Directeur Général de SINGA Global.

Un engagement commun pour prendre de la hauteur et passer à l’action

Après la publication commune d’une note de position en juin 2021 « Talents sans frontières : comment les personnes réfugiées ou immigrées contribuent à l’innovation, à la croissance et à la résilience des entreprises ? », UTOPIES et SINGA font évoluer leur engagement dans une optique de passage à l’action.

« L’inclusion n’est pas une gentillesse, c’est une compétence. Elle permet d’attirer ou révéler des talents, tout en stimulant ceux qui sont déjà reconnus. La charte de l’inclusion est la suite logique de la note “Talents sans frontières”  que nous avons écrite avec UTOPIES. Maintenant, place à l’action ! » Guillaume Capelle, Co-Fondateur de SINGA.